Cheffe d’entreprise du BTP : votre protection santé

La santé est de toute évidence un point important, et ce, quelle que soit son activité professionnelle ! Certains statuts sont plus protecteurs que d’autres et notamment en termes d’indemnités journalières en cas d’arrêt de travail, par exemple. Si les hommes et les femmes sont égaux en matière de santé, il existe un événement dans la vie d’une femme qui peut engendrer de nombreux frais. La maternité, c’est-à-dire, le suivi de grossesse, l’accouchement et le suivi post-accouchement, est un événement au cours duquel de nombreux frais de santé vont être engagés.

En tant que TNS (Travailleuse Non Salariée), vous avez des droits en matière de couverture santé et maternité. Toutefois, il est important de prendre en compte le fait que cette couverture n’est que partielle et dans certaines situations des frais de santé peuvent rester à votre charge. Prévoir une assurance santé pour les femmes du BTP est important afin de couvrir des dépassements d’honoraires, par exemple, ou tout simplement pour avoir le choix d’accoucher dans une clinique privée non conventionnée.

Le fonctionnement de votre couverture maladie

Sur le principe même de financement, il existe dès le début une différence entre une salariée et une TNS. Dans le premier cas, l’employeur de la salariée prendra à sa charge la moitié de la cotisation d’assurance maladie maternité. A l’inverse, cette cotisation est totalement réglée par la non salariée. Depuis la suppression du RSI, les TNS sont rattachés à l’assurance maladie pour leur couverture santé au même titre que les salariés et, de ce fait, bénéficient des mêmes modalités de remboursement de frais de santé. Ainsi, la prise en charge des frais de santé, c’est-à-dire le taux de remboursement est le même que pour un salarié. En cas d’arrêt de travail pour maladie, la TNS a la possibilité de bénéficier d’indemnités journalières sous certaines conditions.

Ainsi, pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation pour maladie, la TNS doit justifier d’une affiliation de 12 mois sans interruption. Ces indemnités journalières seront versées après un délai de carence de 3 jours et seront calculées en fonction de vos revenus cotisés au moyen du revenu d’activité annuel moyen (Raam). Si le Raam est inférieur à 10 % du PASS moyen sur les 3 années. Le montant de l’indemnisation sera de 0 €. La protection en matière de maladie présente donc des carences et pour les pallier la solution de l’assurance santé pour les femmes du BTP est la meilleure option. Prévoir une assurance complémentaire pour couvrir certains frais de santé ou pour obtenir des indemnités complémentaires, cela permet de vivre pleinement, notamment en cas de maternité.

Cheffe d’entreprise et maternité : des frais à votre charge

Cheffe d’entreprise ou salariée du BTP, la maternité est un événement que beaucoup de femmes vont vivre ! Pour plus de sérénité, avoir le choix de la clinique, ne pas se soucier des traitements non remboursés ou même des dépassements d’honoraires, une assurance santé complémentaire sera la meilleure option.

Certes, les frais liés à la maternité sont remboursés à 100 % sur la base et dans la limite des tarifs de l’Assurance Maladie. Les frais d’accouchement (honoraires d’accouchement, péridurale) et les frais de séjour, sauf les frais pour convenance personnelle comme la chambre particulière ou la télévision sont pris en charge dans la limité de 12 jours. Dans une clinique privée non conventionnée, les tarifs pratiqués sont supérieurs et le reste à charge peut être important. Une fois encore, prévoir une assurance santé en tant que femme du BTP, c’est l’assurance de vivre pleinement et sereinement votre grossesse.