Comment bien préparer l’arrivée de son diagnostiqueur ?

Diagnostic_immobilier

Lorsque vous décidez de mettre en vente ou en location un logement, le diagnostic immobilier est parmi les procédures obligatoires. Cette vérification de l’état de la maison doit être à la charge des propriétaires et assurée par des diagnostiqueurs professionnels. Ces derniers devront alors venir sur les lieux pour passer les divers examens. Quelles sont les préparations à faire ? Les réponses dans ce dossier. 

Libérer l’accès à toutes les pièces

Le passage des diagnostiqueurs dpe Paris sur les lieux se caractérise par des visites par-ci par-là pour s’assurer que tout est impeccable. Il est alors important de commencer par préparer l’accès à toutes les pièces de la maison. Cela inclut le sous-sol, le grenier, le garage et les autres salles de débarras. Enlevez les meubles qui pourraient bloquer la route et procédez à quelques nettoyages si besoin. 

Pour ce qui est des chambres fermées et inutilisées, elles doivent également être préparées pour la visite. La fermeture trop longtemps peut effectivement occasionner l’apparition de plusieurs menaces. Entre-temps, il est possible que le diagnostiqueur procède à des questionnaires afin de connaître les raisons pour lesquelles ces pièces sont fermées. L’objectif, c’est de présenter aux intéressés une maison parfaitement habitable et sans problème. 

Assurer que tous les appareils électriques et au gaz fonctionnent correctement

Sans attendre l’arrivée des spécialistes, et bien que l’électricité ne soit pas trop votre point fort, il est quand même important de vérifier l’état des installations électriques et gaz. Il n’y a rien de très compliqué. Il suffit d’examiner si tous les appareils nécessitant un branchement électrique fonctionnent normalement. Il en est de même pour les appareils à gaz. 

Cette préparation étant nécessaire pour prévenir les éventuelles pannes et autres problèmes. Sachez qu’au moindre souci, le diagnostiqueur pourrait très bien vous inviter à faire des travaux, ce qui inclut des délais supplémentaires. 

Préparer les documents nécessaires

N’attendez pas la venue du diagnostiqueur pour fouiller les papiers dans toute la maison. Dès que vous avez du temps, pensez à réunir tous les documents pour les rendre plus accessibles au moment venu. Les papiers à fournir varient en fonction du type de diagnostic. En voici un aperçu :

  • DTA (Dossier Technique Amiante) / DAAT (Diagnostic Amiante Avant Travaux) : Plan entier de la maison incluant tous les niveaux, justificatifs des repérages déjà effectués, description et permis de construire des travaux.
  • DAAD (Diagnostic Amiante Avant Démolition) : Permis de construire, schémas et plans de tous les côtés, dimensions, échéances.
  • ERNMT (Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques) : Justificatifs démontrant l’indemnisation suite à des catastrophes naturelles, technologiques ou minières. 
  • DPE (Diagnostic Performance Energétique) : Relevées des consommations en eau, chauffage et électricité. Réunir les documents des trois dernières années est l’idéal. 

Se préparer à des éventuelles demandes spécifiques

Le diagnostic immobilier est obligatoire et peut aussi mener à bien les procédures administratives de vente ou de location. Il est donc possible qu’outre les documents habituels à préparer, vous devez aussi fournir d’autres pièces supplémentaires. Cela dépend principalement de l’état de la maison, des constats sur les lieux et des informations déjà fournies. 

Afin d’éviter les va-et-vient, qui représentent des frais de déplacements en sus, prudence est gage d’efficacité. Prenez donc en compte les autres documents à propos de la maison et classez-les en cas de besoin. En voici quelques indices :

  • Rapport des diagnostics précédents (s’il y en a).
  • Renseignements juridiques et justificatifs de propriété.
  • Descriptions et factures de toutes les réparations, entretiens et rénovations.
  • Caractéristiques techniques de la maison (intérieur et extérieur)
  • Plan général de l’adresse sur la carte