Comment le BIM propulse le secteur du BTP au-delà de toutes les limites du possible ?

La modélisation des informations du bâtiment (BIM) a complètement révolutionné le secteur du BTP, c’est indéniable. Il s’agit d’une technologie innovante qui évolue tout le temps. Son objectif : proposer des fonctionnalités aussi intéressantes les unes que les autres aux acteurs de la construction.

Les atouts insoupçonnables du BIM pour les projets de construction

Le BIM d’aujourd’hui n’a à rien avoir avec celui d’il y a plusieurs années. Les pratiques ont été réinventées au fil du temps avec l’apparition des nouvelles technologies de communication. Ajouté à cela un marché de plus en plus exigeant. Par exemple, pour les projets de rénovation et de réhabilitation, pour créer des maquettes numériques, les ingénieurs ne partent plus de zéro. Effectivement, en scannant un bâtiment déjà existant avec les appareils adéquats, ils gagnent plusieurs semaines, voire des mois, dans la conception d’un projet. En outre, le BIM prend en charge la création de données intelligentes sur chaque élément d’un immeuble. C’est exactement ce qu’il faut pour réaliser des travaux de réparation ou d’entretien efficaces.

Par ailleurs, la technologie 5G couplée avec celle du BIM propulse encore loin les possibilités. On superposait auparavant plusieurs maquettes et la différence de formats posait problème. Mais une seule et unique maquette peut désormais suffire à tous les acteurs d’un projet BTP pour piloter le chantier, gérer les coûts et par la même occasion, améliorer la qualité du bâtiment à construire. Elle est mise en ligne et chaque modification est enregistrée en temps réel. Ensuite, il est aussi possible d’estimer l’efficacité et la durée de vie d’une bâtisse grâce au BIM. La numérisation permet effectivement de faire la simulation de différentes situations : incendie, tremblement de terre, montée d’eau.

Les différentes dimensions du BIM au service des acteurs BTP

Le BIM logiciel dispose de plusieurs dimensions à partir de la 3D jusqu’au 10D. Ce qui souligne la différence entre cette technologie est la réalisation de simples objets en 2D. Avec la modélisation tridimensionnelle, les professionnels du secteur BTP bénéficient déjà d’une meilleure visualisation de l’ensemble d’un projet. Plusieurs corps de métiers tels que les architectes, les maîtres d’ouvrage, les chefs de chantier peuvent aussi profiter d’une bonne coordination. Pour la dimension 4D, elle favorise une meilleure communication entre les fournisseurs logistiques et les décideurs. Le logiciel utilisé intègre dans ce cas un système de facturation et de devis. Ce qui permet en même de commander uniquement ce qu’il faut et par effet de boomerang, de réduire les dépenses.

Mais avec le BIM 5D, l’analyse économique est plus poussée avec des données fiables et structurées. Les responsables d’un projet de construction peuvent, en effet, visualiser l’avancement des travaux avec les coûts engendrés. Par la même occasion, ils ont la possibilité de prévoir toutes les dépenses. De quoi réaliser de belles économies sur l’ensemble des travaux. En outre, la modélisation 6D et 7D aide beaucoup les entrepreneurs à évaluer la durabilité en tenant compte de l’aspect environnemental, économique, et même social. À la clé, il y a une meilleure gestion du cycle de vie d’un bâtiment. Pour le reste des dimensions, ils facilitent l’ensemble des travaux et sécurisent un chantier. De quoi réduire le délai de livraison. Pour tous ces avantages, il est clair que le BIM est incontournable.