Faire une transition réussie d’un salarié à un indépendant

freelance

Avant de vous lancer dans l’entreprenariat, il est indispensable de suivre certaines règles afin de réussir cette transition d’un salarié à un indépendant. En voici tous les détails dans cet article.

La situation financière d’un salarié en CDI

Le CDI vous apporte la sécurité financière d’être énuméré chaque mois. S’ajoute à ce revenu régulier, quelques avantages comme le prêt d’un ordinateur, voire d’une voiture en fonction de votre métier. Vous disposez également de cinq semaines de congés payés par an.

Pour ce qui est de la santé, vous êtes affilié à la sécurité sociale. Vous jouissez également de la complémentaire santé pour laquelle vous travaillez. Concernant les inconvénients, le seul critère dérangeant c’est le respect d’un horaire bien précis ce qui crée une routine et une pression dans l’exercice du métier.

La situation financière d’un freelance

Lorsque vous devez un freelance, votre implication ainsi que votre détermination vous permettent de gagner autant d’argent que vous le souhaitez. En effet, vous pouvez choisir vos clients et vos horaires de travail en fonction de la demande du marché et de vos besoins.

Plus vous vous engagez dans votre activité, plus vous vous assurez des rentes mensuelles. En tant qu’indépendant, vous êtes automatiquement affilié au régime des travailleurs non-salariés. Pas de mutuelle de santé, moins de retraite et une recherche permanente des clients sont les inconvénients d’une freelance.

Identifier les raisons qui vous poussent à devenir freelance

La toute première question à vous poser, c’est pourquoi vouloir devenir freelance ? Après tout, vous avez un travail qui vous assure une sécurité et une stabilité financière.

Généralement, la réponse à cette intéressante question se situe dans l’une ou l’autre de ces raisons : la flexibilité, la rémunération, l’autonomie et la recherche d’une nouvelle expérience.

En fait, il est indispensable de connaître votre motivation afin de savoir si vous êtes sur s le bon chemin ou pas.

Identifier vos compétences à vendre

Devenir freelance, c’est la recherche permanente des clients. Évidemment, votre expérience en tant que salarié vous a apporté une certaine connaissance et compétence professionnelle ainsi qu’un bon savoir-faire.

Dans la plupart des cas, l’envie de devenir freelance vient justement d’une compétence que vous aimeriez développer. C’est une excellente occasion de changer de métier, tout en changeant de statut.

Faire une analyse complète des cibles et du marché

Après avoir identifié vos compétences, il est temps maintenant d’analyser le marché et les cibles. Cette étape est cruciale dans votre projet de freelance. Faites une analyse du secteur d’activité, interrogez-vous sur la demande du marché.

Vous devez alors évaluer les réalités comme les prix pratiqués, la concurrence, les freins d’achat. L’objectif ici est de vous positionner en tant qu’expert et de vous spécialiser à faire une chose qui vous passionne vraiment.

Choisir le statut juridique adéquat

Devenir un freelance, c’est créer une entreprise. Pour vous aider dans le choix du statut juridique, on vous conseille de contacter le service d’aide juridique en ligne avec https://www.consultation-avocat-juridique.com/. À l’aide de l’expertise d’une équipe spécialisée en droit, vous obtenez une réponse fiable, détaillée en fonction de votre dossier.

En fait, chaque statut juridique dispose d’avantages et d’inconvénients. C’est pour cette raison qu’un avocat peut faciliter les démarches et vous conseille sur le statut adéquat à votre secteur d’activité.