Installation électrique : les règles de base à retenir

Compte tenu des risques récurrents et inhérents à l’exécution d’une installation électrique, vous devez rester extrêmement vigilant. C’est la raison pour laquelle vous devez faire appel à un électricien expérimenté, car ce type de chantier requiert la maîtrise des compétences spécifiques dans ce domaine. En effet, des règles de base comme la norme NF C 15-100 indiquent les termes des démarches à suivre telles que l’alimentation de votre circuit. De plus, elles ne cessent de se transformer suite aux diverses évolutions technologiques depuis sa mise en place en 1969. Ces règlementations vous permettent ainsi de gagner un meilleur confort et d’assurer une plus grande sécurité de votre habitat.

La norme NF C 15-100

Concrètement, cette norme a pour objectif de:

  • assurer le fonctionnement optimal de votre circuit électrique,
  • garantir une totale sécurité de vos équipements ainsi que vos matériaux.

Dans cette optique, les étapes suivantes doivent être prises en considération :

  • la création de vos circuits électriques doit répondre des paramètres logiques,
  • chaque schéma se base sur une méthode précise.

L’ensemble de ces précautions vous permettra de bénéficier d’un certain nombre d’avantages, tels que :

  • limitation des problèmes de dysfonctionnements,
  • réduction de votre consommation électrique,
  • baisse des risques de dangers potentiels pour les occupants et les biens.

En effet, d’après les statistiques, de nombreux incendies sont causés par des installations défectueuses. De la même manière, les rafistolages sont à l’origine de divers accidents domestiques qui peuvent nuire à votre bien-être et à l’intégrité de votre maison

Les caractéristiques d’un bon circuit électrique

A la base, un tel dispositif devrait obligatoirement être doté des équipements qui suivent :

  • un disjoncteur de branchement ou différentiel parfaitement opérationnel,
  • une prise de terre de qualité (évacuation des fuites de courant vers le sol),
  • un panneau de répartition équipé correctement (coupe-circuits ou disjoncteurs divisionnaires).

La présence des éléments ci-après est également requise :

  • compteur,
  • tableau,
  • délesteur,
  • interrupteur différentiel,
  • contacteur,
  • conducteurs en bon état,
  • raccordements électriques…

Une gaine et ou des baguettes rigides devraient assurer la protection de ces derniers. D’autre part, la sécurité de certaines pièces humides (salle de bain, douche, cuisine) serait renforcée.

Concernant votre circuit électrique, l’utilisation d’une pieuvre électrique sera nécessaire pour votre câblage. Tandis que la pose et le nombre des prises électriques se feront en respectant les mesures de sécurité.

La qualité des fils et des circuits

Dans la pratique, vous devez noter qu’il existe différents circuits électriques dont le choix se base sur deux critères. A savoir :

  • le type d’utilisation,
  • et l’appareillage.

A titre d’exemple, il est important de savoir qu’un circuit 32 A est destiné pour une plaque de cuisson. Par conséquent, celui dédié au four ne sera pas le même.

Autrement, les couleurs des fils sur votre schéma électrique seront différenciées selon des codes et des repères bien définis.

Pour conclure, la réussite de votre installation electrique exige le respect des normes strictes. Le cas échéant, vous vous exposez à des risques de dangers potentiels tels que incendies ou électrocution. Afin d’y remédier, il est plus prudent de faire appel à un électricien expérimenté pour assurer le bon déroulement de votre chantier.