Quels sont les principaux points à retenir sur le débroussaillage de jardin?

Lorsqu’on n’a pas entretenu notre espace vert pendant une longue période, le débroussaillage devient obligatoire. Il est incontournable dans la mesure où nous désirons installer une nouvelle plantation. Dans la majorité des cas, il est effectué pour nettoyer et embellir le jardin. Dans les lignes suivantes, nous allons aborder les points essentiels à retenir sur ce procédé.

Débroussaillage de jardin : pourquoi et à quel moment le réaliser ?

Le débroussaillage ou « débroussaillement » désigne globalement le nettoyage d’un terrain. Plus précisément, il consiste à le débarrasser de tous les éléments qui peuvent facilement prendre feu et qui favorisent la propagation d’un incendie. Le Code forestier en son article L322-3 l’a érigé en obligation légale. Il est primordial de se débarrasser des éléments qui peuvent servir de combustibles. Ce texte de loi régit toutes les parcelles qui sont situées à une distance de moins de 200 mètres des espaces naturels tels que les bois, les forêts, les maquis, les landes ainsi que le reboisement. Il exige également le nettoyage des abords des habitations (50 ou 100 mètres aux alentours). Pour vous tenir au courant des règlementations sur le débroussaillage, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre mairie.

En outre, on peut effectuer le débroussaillage de terrain tout au long de l’année. Les autorités communales ou départementales peuvent cependant fixer une date butoir pour sa réalisation. En principe, il est mis en œuvre avant le mois de juin et au plus tard le 1er juillet. L’idéal est d’appréhender les travaux de débroussaillage avant les périodes de forte chaleur. Par ailleurs, sachez que le manquement à cette obligation est punissable. Une peine pécuniaire de 30 € par m² non débroussaillé est prévue à cet effet. Pour éviter les amendes, il vaut donc mieux faire appel à un jardinier professionnel comme celui que vous pouvez contacter sur https://www.artisan-elagueur-09.fr/ pour entretenir son espace vert, et ce avant l’écoulement du délai imposé par les règlementations en vigueur.

Comment procède-t-on au débroussaillage d’un jardin ?

Le débroussaillage se matérialise par le retrait des végétaux encombrant et tout ce qui peut aisément prendre feu sur la surface du terrain. De ce fait, il peut s’agir de buissons, de branches, de feuilles mortes, de mauvaises herbes ou de bois morts. Contrairement au désherbage, le débroussaillage est un procédé plus long et plus complexe.

Il implique, tout d’abord, le retrait des végétaux et des bois dispersés sur le sol. Ainsi, il faudra au préalable élaguer les arbres qui sont plantés sur le terrain. On procède ensuite à l’enlèvement des résidus de végétaux accumulés sur la toiture de la bâtisse. Cette opération est incontournable pour prévenir les problèmes d’humidité qui résultent de l’obstruction des gouttières.

Il faut savoir que le débroussaillage nécessite l’usage d’un outillage spécifique. Sa réalisation requiert l’utilisation d’une faucille, d’une scie pour sectionner les branches, d’une tronçonneuse, d’un sécateur et d’une débroussailleuse. En plus de ces outils, il faudra se munir des équipements de protection adéquats, à savoir des gants, des lunettes et des bottes de protection pendant toute la durée de l’intervention. En ce qui concerne les déchets qui résultent de cette opération, on les acheminera vers la déchèterie. On peut également les transformer en compost.

En revanche, il faut souligner que le débroussaillage d’une parcelle n’est pas une tâche à la portée de tous. Elle est contraignante et fastidieuse, surtout quand la végétation est dense ou quand la surface à traiter est immense. Sa réalisation peut par conséquent prendre un temps considérable. C’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un jardinier professionnel pour sa mise en œuvre. Cet artisan dispose des moyens matériels suffisants pour assurer la réalisation de vos travaux. Son intervention constitue d’ailleurs un gage de leur qualité.