L’isolation des combles perdus

isolation des combles

On connaît très bien que l’air chaud produit par le chauffage monte vers le plafond et sort vers la toiture. Il faut donc isoler la toiture pour conserver la chaleur et réduire l’utilisation de chauffage. Pour isoler la toiture, il faut précisément l’isoler surtout au niveau des combles. Plusieurs isolants sont efficaces pour ce genre d’isolation. On a le choix entre les isolants végétaux, les isolants animaux et les isolants chimiques et synthétiques.

L’importance de l’isolation des combles perdus

Une isolation des combles est indispensable afin de réduire la consommation de chauffage jusqu’à 60 %. En général, on isole la toiture, les combles et les murs. Mais, il est tout à fait possible aussi d’effectuer une isolation des sols même si leur revêtement comme les moquettes ou le parquet constitue déjà un isolant. Ce type d’isolation peut apporter beaucoup d’avantages comme l’isolation toiture.

L’isolation des combles perdus est une des priorités que les occupants de la maison doivent envisager. En effet, avec 30 % des déperditions de chaleur, les combles sont la surface déclenchant plus de pertes calorifiques dans une maison non isolée. Que ce soit en vrac, en panneaux ou en rouleaux, les matériaux à choisir dans cette isolation doivent être très performants. L’isolation des combles permet également de conserver la chaleur dans la maison. Elle permet de réduire durablement les dépenses énergétiques et rendre un meilleur confort en été. Elle est également efficace et économique. Il existe différentes manières d’isoler les combles perdus notamment en panneaux, en rouleaux ou en vrac. Aussi, les matériaux isolants sont nombreux sur le marché dont les prix sont variés.

Une fois l’isolant déterminé, on peut le placer en égalisant le sol et en éliminant toutes les saletés et les irrégularités. Les bandes doivent être chevauchées de 15 cm et il faudrait coller les joints avec du ruban aluminium collant.

Une isolation des combles permet de renforcer la solidité de la toiture. Grâce aux panneaux d’isolants, la toiture sera rénovée et fortifiée de manière structurelle. On bénéficie d’un renforcement de la charpente et de la tuile sur le toit tout en gagnant en espace et en étanchéité. Lorsqu’on isole les combles, on bénéficie d’aide de l’État grâce à la loi pinel sur la réduction de la consommation énergétique. On peut demander des prêts auprès de sa banque à un taux zéro pour une rénovation de toiture. Ce genre de travail entre dans le cadre de la réduction d’énergie et de la protection de l’environnement.

Les différentes méthodes d’isolation des combles perdus

On a divers choix pour réaliser l’isolation de ses combles. On peut parler de l’isolation des combles perdus par soufflage, par des rouleaux et par des panneaux.La méthode par soufflage est facile et rapide à réaliser. Elle consiste tout simplement à souffler sur le plancher des combles le matériau isolant en vrac avec un équipement pneumatique et un tuyau.La méthode par rouleau exige un comble perdu accessible pour installer les rouleaux d’isolants.

On a aussi l’isolation des planchers des combles perdus. Trois possibilités existent pour isoler les sols des combles. On peut citer par exemple l’isolation par le bas, par le haut et l’isolation entre les éléments de structures. La première isolation des planchers des combles consiste à fixer l’isolant sur la face inférieure du sol et éventuellement recouverte d’un parachèvement. L’isolation par le haut consiste à installer l’isolant sur le sol et recouvert d’un revêtement qui permet la circulation. Enfin, opter pour l’isolation entre les éléments de structure du sol est très intéressant. Dans celle-ci, l’isolant est mis en place entre les éléments de structure entre la surface de circulation et le parachèvement inférieur.

Il faut savoir que dans l’isolation des sols et des planchers, il est nécessaire de créer un vide sanitaire ventilé sous les sols.

La méthode par panneau est plus efficace. On installe le panneau isolant en laine de bois au niveau du plancher, sur la façade et sur la surface supérieure pour assurer l’isolation thermique des combles perdus. Après l’installation des panneaux, on constate une qualité hygroscopique sur toute la surface des combles perdus.

Outre ce procédé, l’isolation par extérieur fait également partie des méthodes d’isolations des combles. Les avantages de cette isolation sont divers à savoir elle permet la réalisation de l’étanchéité du bâtiment, la rénovation de l’aspect des façades et l’amélioration du confort de la vie des occupants durant toutes les saisons.

Enfin, il existe aussi une autre technique qui est l’isolation intégrée. Il permet de réduire les ponts thermiques pour pouvoir améliorer le confort thermique. Ce genre d’isolation fait partie des méthodes modernes en termes d’isolation des combles. Elle rassemble toutes les techniques d’isolation en utilisant des isolantes nouvelles générations comme les produits recyclés. Ce type d’isolation est très intéressant et suit l’évolution des travaux de bâtiment en ce moment.

Le choix des isolants pour les combles perdus

Sur le marché des isolants, il en existe d’autres sortes d’isolant qui peuvent s’adapter à tous les types de toiture. On peut citer entre autres les isolants naturels comme les isolants végétaux et animaux et les isolants chimiques comme les mousses polyesters.Ce sont toute de bonne isolation thermique sur les combles.

Si on prévoit de poser des isolants sur les planchers des combles perdus, on doit se procurer des isolants spécialisés. On doit se munir d’une membrane hydrofuge et de panneaux en fibres de bois, des clous, un panneau OSB, un ruban aluminium autocollant. Une fois ceux-ci à portée de main et avec quelques outils, vous pouvez commencer les travaux. La première étape consiste à trouver le meilleur système d’isolation pouvant s’accorder aux sols. Si ce dernier est en bois, il faut utiliser une membrane hydrofuge recouverte de panneaux en bois comme isolants. Dans le cas d’un béton, on peut aussi placer ces types d’isolants ou encore une sous-couche polyéthylène.

Une isolation biologique intéresse de nombreuses personnes actuellement à cause des matériaux utilisés et de l’utilisation des matières naturelles.

On en distingue de différents types d’isolants naturels. On peut la laine de mouton, la vermiculite, la laine de roche, le verre cellulaire, la perlite et l’argile expansée. La laine de verre est la plus appréciée par les ménages français pour réussir l’isolation de sa maison, il est important de bien choisir les matériaux qui sont de qualité. Il faut savoir que chaque matériau possède ses propres caractéristiques. Elles sont très performantes, économiques et faciles à pose.

Elles sont des isolants naturels. On y trouve le chanvre, le bois, la cellulose le coton, le textile, la plume, la laine de mouton… les isolants naturels comme le liège, les fibres de lin, la paille, la toiture végétalisée… font aussi partie des isolants naturels.

Par la suite, vous avez également la possibilité d’opter pour des isolants synthétiques. Ces isolants sont des produits de recyclage et des produits chimiques, mais ils sont efficaces pour une isolation des combles. Ce sont les polystyrènes expansés, extrudés, le polyuréthane et la mousse phénolique.

Enfin, il existe les isolants nouvelles générations comme le béton cellulaire, le bloc monomur pierre ponce, les panneaux isolants sous vide… Le choix est vaste lorsqu’il s’agit de matériaux isolants. Pour connaître la meilleure qualité, vous pouvez demander conseil à des professionnels dans le domaine.Le polystyrène et le polyuréthane sont des excellents isolants thermiques et sont insensibles à l’eau.