Nos conseils avant d’acheter une résidence secondaire

L’achat d’une résidence secondaire peut apporter une foule d’avantages personnels et financiers. Par exemple, si vous achetez une propriété de vacances ou une escapade, vous pouvez en profiter pour passer plus de temps avec vos amis, votre famille ou simplement vous-même.

De plus, votre résidence secondaire pourrait prendre de la valeur pendant que vous en profitez, devenant ainsi un atout précieux au fil du temps. Vous pourriez même gagner un revenu locatif si vous décidez de mettre votre seconde propriété en location pendant que vous ne l’utilisez pas.

Bien que les avantages semblent séduisants, il est important de connaître les implications fiscales et les responsabilités financières liées à la possession d’une résidence secondaire. Voici quelques conseils avant d’acheter une résidence secondaire.

1. Sachez combien vous pouvez vous permettre

Pour une maison de vacances qui ne sera pas louée, la plupart des acheteurs peuvent financer jusqu’à 90 % de la valeur de la maison. Cependant, les acheteurs devront toujours tenir compte de toutes leurs autres dettes mensuelles, y compris le paiement de leur résidence principale et l’argent laissé en banque après la transaction.

2. Prévoyez d’avoir des réserves d’argent supplémentaires

Les maisons de vacances peuvent coûter cher. Il faut souscrire à une assurance, au gaz, électricité, acheter des meubles, payer des taxes foncières, etc. De plus, les travaux d’entretien doivent être payés chaque année. En moyenne, le coût annuel d’une maison de vacances se situe entre 1 et 2% de son prix d’achat. Pour les belles maisons avec piscine ou de grands arbres, ce chiffre peut grimper jusqu’à 4%.

3. Soyez prêt à faire un gros acompte

Si vous envisagez de financer une maison de vacances, une mise de fonds de 10 % suffira généralement, à condition que vous répondiez aux autres critères du prêt – et que vous souscriviez une assurance.  

Si vous cherchez à louer votre maison, ne serait-ce qu’occasionnellement, elle sera classée dans la catégorie des biens d’investissement. Les exigences peuvent être plus strictes pour les prêts immobiliers d’investissement, puisqu’ils exigent une mise de fonds d’au moins 15 %.

4. Être conscient des impôts

L’achat d’une résidence secondaire augmentera également vos impôts. Plusieurs types de taxes peuvent être attendus et anticipés, comme la taxe d’habitation ou la taxe foncière. Les frais des deux dernières années peuvent être annulés, mais après cette période, vous serez obligé de payer. Dans certains cas, la valeur de votre deuxième maison peut même vous obliger à payer l’ISF.

Comment bien investir dans une résidence secondaire

Tout comme la recherche de votre résidence principale, le choix d’une maison dans une zone très demandée pourrait augmenter votre investissement au fil du temps. Avec quelques travaux, vous pourrez lui apporter de la valeur et réaliser une plus-value lors de sa vente.  Et si vous souhaitez louer votre résidence secondaire en tant que propriété de vacances lorsque vous ne l’occupez pas, vous en tirerez un revenu, ce qui est une situation gagnant-gagnant. 

Afin de faire un bon investissement dans une deuxième maison, vous avez besoin d’une organisation minimale et d’une attention particulière à l’emplacement des futures acquisitions.