Que faire pour qu’une charpente en bois soit durable?

La charpente constitue un élément important de la toiture. Elle soutient en effet les autres éléments de cette structure. La charpente forme ainsi l’ossature du toit. En tant que telle, elle dicte la forme et l’inclinaison de celui-ci. Pour sa fabrication, les constructeurs utilisent aujourd’hui différents matériaux. Mais de tous les types de charpentes, celles faites en bois demeurent la favorite des propriétaires de maison. Comme le bois est une matière vulnérable aux insectes et à l’humidité, que doit-on donc faire que la charpente soit durable ? On en parle dans cet article.

La charpente en bois subit un traitement spécial avant sa pose

Avant son installation, un traitement spécifique est appliqué sur la charpente en bois. Il s’agit d’un produit qui éloigne les insectes xylophages et qui la préserve de l’humidité. Toutefois, les effets du traitement s’estompent au fil des ans. Un traitement préventif sera à ce titre mis en œuvre pour assurer la protection de cet élément du toit. En effet, les combles constituent un environnement idéal pour l’expansion des insectes ravageurs et des champignons. Afin de prévenir les dommages qu’ils peuvent causer, il faudra entretenir la charpente périodiquement. Pour cela, il est préconisé de contacter un artisan spécialisé en traitement de charpente.

En effet, les insectes xylophages se nourrissent du bois de la charpente. Ils créent des galeries pour y déposer leur larve. Les traces de leur présence sont souvent imperceptibles. Seul un diagnostic approfondi de cette structure permet de les détecter. Cette opération sera suivie directement du renouvellement du traitement. Cela devra se faire tous les 10 ans au plus.

En outre, une inspection régulière des revêtements de la toiture est indispensable. Cela permet de vérifier leur étanchéité, car l’humidité est la principale source de dégradation de la charpente en bois. Une bonne ventilation des combles est également de mise pour éviter la prolifération des parasites.

Quel traitement appliquer sur la charpente en bois pour assurer sa protection ?

Le traitement de la charpente requiert l’intervention d’un spécialiste du domaine, c’est-à-dire le charpentier. En effet, c’est une opération qui implique l’usage d’un produit chimique. Elle présente donc des risques pour l’environnement et pour la santé de l’opérateur. Sa manipulation devra par conséquent se faire avec une grande attention.

Comme susmentionné, le traitement de la charpente devra être précédé d’un diagnostic de cette structure. Le diagnostic en question permet d’évaluer l’état de celle-ci et de vérifier si elle n’est pas infestée de parasites. Il permet également d’identifier les menaces qui ébranlent la solidité de la charpente (ex. : insectes xylophages, champignons lignivores, etc.). Après la réalisation du diagnostic, le charpentier décidera de la solution à mettre en œuvre pour éradiquer les menaces. À titre indicatif, le traitement de la charpente est un produit qui se compose principalement d’insecticide et de fongicide.

En outre, la distinction doit être faite entre le traitement préventif et le traitement curatif de la charpente. Si le premier est appliqué sur les nouvelles structures, le second est mis en œuvre sur celles qui ont été infestées par les ravageurs. L’application du traitement curatif se fait soit par injection, soit au moyen de pièges-appâts.

Pour que la charpente soit durable, elle soit subir un traitement spécifique la protégeant des insectes xylophages et des champignons parasitaires. Un traitement préventif est mis en œuvre avant son installation. Comme ses effets se dissipent avec le temps, il faudra le renouveler tous les 10 ans au maximum. Pour cette tâche, il est préconisé de faire appel à un charpentier professionnel. Par ailleurs, il faudra inspecter régulièrement la charpente afin de déceler les éventuels signes d’anomalies. Dans le cas où des dommages sont constatés, des travaux de réparation s’imposent.