Que faut-il savoir avant d’installer une VMC ?

La VMC est un système de ventilation performant et efficace. Selon la configuration de votre logement, vos besoins en confort et votre budget, il existe plusieurs modèles à choisir. Il est ainsi important de les connaître avant d’installer cet appareil. En même temps, quelques réglementations s’imposent pour assurer une pose conforme et de qualité. Nous vous livrons ainsi toutes les informations importantes avant d’installer votre VMC.

Les différents types de VMC

La VMC se décline en deux types dont la VMC simple flux et la VCM double flux.

La VMC simple flux est plus facile à installer. Elle permet d’extraire l’air vicié de vos pièces à l’extérieur et de purifier l’air intérieur. C’est un modèle plus abordable au niveau du prix. Mais sa performance est évidemment moins optimale que la ventilation double flux. En revanche, elle convient parfaitement si vous vivez dans une petite maison ou un petit appartement avec un besoin peu important en confort.

Quant à la ventilation mécanique double flux, elle est plus performante et plus sophistiquée. En plus d’assurer la purification de l’air et l’aération de la maison, ce modèle sert aussi de système de chauffage. Bien entendu, son installation demande plus de travaux et de compétences. Mais vous pouvez profiter d’un confort accru en choisissant de l’utiliser. Pour installer une VMC double flux, il vous faudra une intervention professionnelle. Effectivement, il est nécessaire de poser l’échangeur thermique, les bouches d’extraction et le conduit d’air pour assurer le bon fonctionnement de l’appareil. Puis, toute l’installation doit respecter les normes de qualité et de sécurité requise. Enfin, vous devez aussi savoir qu’installer une VMC double flux, c’est œuvrer dans la démarche d’amélioration de la performance énergétique. Pour vous aider, l’équipe de Brink Climate Systems est disponible pour choisir, installer et entretenir un système de ventilation double flux.

La qualification RGE

Outre les différents types de VMC, sachez également que l’installation de ce type de dispositif est régie par quelques règles. Tout d’abord, vous devez obligatoirement faire appel à un artisan RGEou Recoonu Garant de l’Environnement pour effectuer les travaux. Ce dernier est le seul à pouvoir garantir le respect des normes relatives à la pose d’un système de ventilation contrôlé. Un artisan certifié et qualifié Qualibat est aussi indispensable pour une pose de qualité. De plus, il en va de la longévité, de la performance et du bon fonctionnement de votre VMC. Avant de faire installer le dispositif, prenez le temps de vérifier la qualification de l’entreprise.

Quelques conseils d’installation

Si vous choisissez une VMC double flux, votre système de ventilation aura alors un impact sur le chauffage du logement et sur la consommation. Néanmoins, il existe des solutions pour économiser en chauffage. Vous pouvez par exemple associer votre VMC à un puits canadien qui est une option écologique et économique. Le puits canadien fonctionnement selon le principe de la géothermie, ce qui vous permet une grande performance et une certaine économie en énergie.

Pour finir, vous devez réaliser une étude de la performance énergétique de votre maison avant d’installer le bon modèle de VMC. C’est une opération payante qui pourrait augmenter le coût de l’installation. Mais sachez qu’il est possible de bénéficier d’une aide financière pour alléger les dépenses.