Rénover une maison ancienne : l’essentiel à connaitre avant d’entamer les travaux

travaux de rénovation

Nombreux sont encore les particuliers qui sont attirés par le charme de l’ancien malgré le nombre exorbitant d’immobilier neuf disponible sur le marché. La plupart des personnes préfèrent en effet investir dans une maison ancienne quitte à effectuer certains travaux. Malgré son ancienneté, il est tout à fait possible de remettre une habitation au goût du jour. Faut-il encore que sa rénovation soit réussie. Dans le présent article, nous allons surtout nous focaliser sur ce qu’il faut savoir avant de rénover une maison ancienne. Découvrez ce que disent les règlementations en vigueur sur le sujet ainsi que les étapes de ce procédé.

Que dit la loi sur la rénovation d’une maison ancienne ?

Avant d’appréhender les travaux, il est crucial que vous sachiez dans quel cadre légal se trouve votre projet de réhabilitation de maison ancienne. Pour cela, vous pouvez faire appel à un professionnel d’une entreprise de rénovation de maison ou vous renseigner directement auprès de votre mairie. En effet, les démarches administratives à suivre vont varier selon les cas.

Par conséquent, la rénovation d’une maison ancienne doit se faire dans le respect des contraintes posées par le PLU de votre région. Dans ce cas, il faudra déposer une déclaration préalable des travaux auprès de la mairie.

En revanche, si vous êtes propriétaire d’une maison ancienne situé dans une zone protégée, vous devez impérativement soumettre votre projet de rénovation à l’avis d’un architecte des bâtiments de France. Ce n’est qu’après que vous déposeriez la déclaration préalable des travaux en mairie.

Enfin, si votre bâti est classé « monument historique », il faut obligatoirement que vous consultiez un architecte en chef des monuments historiques. La demande de travaux sera par la suite adressée à la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de proximité.

Les étapes de la rénovation d’une maison ancienne en bref

Maintenant que vous connaissiez les démarches administratives nécessaires, il est temps d’appréhender la rénovation proprement dite de votre maison ancienne. Pour cela, nous vous conseillons de faire appel à une entreprise de rénovation de maison. Mais que vous décidiez d’engager un professionnel ou que vous souhaitez réaliser les travaux vous-mêmes, voici les étapes à suivre :

1.      Faire un diagnostic de l’existant

Cette étape doit être effectuée minutieusement. En effet, elle consiste à déterminer l’ampleur que vont prendre les travaux. Sa réalisation devra d’ailleurs être confiée à un professionnel.

Concrètement, le diagnostic permet d’évaluer l’état des maçonneries et des fondations du logement. Il permet également de mesurer l’étendue des dégâts. À l’issue de celui-ci, le professionnel dressera un devis comprenant la liste des travaux de réhabilitation à entreprendre et leur coût.

2.      Établir le budget et l’ordre des travaux

La rénovation d’une maison ancienne exige généralement un budget assez conséquent. À titre indicatif, son prix moyen oscille entre 1 500 € et 2 000 € par m². Néanmoins, vous pouvez profiter des systèmes d’aides dans la mesure où vous réalisez des travaux d’isolation thermique. C’est le cas des aides de l’ANAH, de la TVA à taux réduit ou encore du CITE. Pour que vous puissiez mieux budgétiser vos travaux, n’hésitez pas à contacter un professionnel en rénovation de maison.

Cette budgétisation s’accompagne nécessairement de l’établissement de l’ordre dans lequel les opérations seront appréhendées. En effet, certains travaux devront être priorisés par rapport à d’autres, et ce, afin de rendre la maison ancienne habitable. Il y a par exemple les travaux d’assainissement, d’isolation et la remise aux normes électriques qui impactent sur le confort des résidents.

3.      Effectuer les travaux

On peut résumer la rénovation d’une maison ancienne en trois mots : démolition- reconstruction- finition. Pour la réalisation de ces tâches, l’intervention d’un corps de professionnels est préconisée. Concrètement, la réhabilitation d’une maison ancienne comprend :

  • Les gros œuvres et les travaux d’assainissement,
  • La réfection de la charpente et de la toiture,
  • La remise aux normes de la plomberie et du système électrique,
  • Le remplacement des équipements de chauffage défectueux,
  • Les travaux d’isolation thermique,
  • La pose des éléments de finition (revêtement des murs, du sol, décoration, etc.).